La Vallée
L’histoire du Château de Commarque
L’histoire du Château de Commarque

La Vallée de la Vézère, dénommée aussi la Vallée de l'Homme…

Le château de Commarque est au cœur de la Vallée de la Vézère qui vient  d’obtenir en 2020 le classement Grand Site de France. La vallée est également classée au patrimoine mondial de l’UNESCO grâce à la densité des sites préhistoriques majeurs qui entourent le site de Commarque (la Grotte de Commarque, l’abri de Laussel, Cap Blanc, la Grèze, Fond de Gaume, Bernifal, les Combarelles ). La vallée est également classée Zone de Biosphère et Natura 2000 pour l’exceptionnelle richesse de sa faune et de sa flore.

Le Château de Commarque est ainsi enveloppé dans un écrin de verdure préservé de toute trace de l’homme moderne. L’émotion du pèlerin-visiteur n’en est que plus mystérieuse.

Grâce à la source abondante, la vie a de tout temps pu s’épanouir dans cette vallée qui offre habitat et protection. A votre pas, dans la tranquillité de cette nature préservée, vous pourrez contempler la faune et la flore sauvages et suivre un parcours pédagogique sur la richesse de cette biodiversité. Classée Natura 2000, la vallée accueille un programme de réintroduction d’espèces en voie de disparition, telle la vache des marais.

Duis vestibulum sem ac fringilla lacinia
En découvrir plus sur la Vallée…

À l’aire quartenaire ou pléistocène il y a environ 2,5 millions d’années, le climat change à nouveau pour devenir de plus en plus froid, les vagues glaciaires successives laissent des empreintes très profondes dans le calcaire qui éclate sous l’intensité du froid et libère de nombreux fragments qui se déposent aux pieds des versants : les fameuses castines ou greze du Périgord. Les Beunes ou ruisseaux apparaissent! Les fameuses falaises emblématiques du pays se forment soulignant la dureté de ces calcaires, alors qu’à leur base le calcaire plus « magneux » ouvre des séries d’abris sous roche sous l’effet du froid et de l’humidité. C’est le temps où notre espèce l’homo sapiens apparaît. À l’époque l’homme est chasseur-cueilleur.

C’est dans ce cadre particulièrement riche (eau, bois, abri) que l’homme s’installe et développe la brillante civilisation du silex : c’est l’époque du paléolithique. Puis vient le temps de l’apaisement climatique, les froids disparaissent, les Beunes accueillent une végétation particulièrement riche; l’amoncellement de cette végétation fait naitre la tourbe parfois sur plus de 15 mètres d’épaisseur, tourbe qui contribue aujourd’hui à la sauvegarde de la mémoire de ces temps immémoriaux.

mentions légales & crédits | politique de confidentialité