Fermeture annuelle. Réouverture le 29 mars.

Le Fort Troglodytique

Bienvenue dans le monde fascinant des VIIIe-IXe siècles, au cœur de la Vallée Vézère, sauvage et habitée...

À cette époque tumultueuse, où le majestueux château de Commarque n’était encore qu’un rêve lointain, un groupe de personnes vivait au sein de cette vallée, niché entre les falaises abruptes. Ils étaient le Peuple des falaises…

Le peuple des falaises

Les Vikings, ces redoutables conquérants venus du Nord, naviguaient sur leurs drakkars, semant la terreur lors de leurs raids dans la région de la Dordogne.
Le Peuple des falaises choisit de se réfugier dans des habitats troglodytiques, spécifiquement les cluzeaux, des abris fermés, taillés dans la roche. Les cluzeaux, dont le nom dérive du latin clusae, signifiant “abris fermés”, étaient bien plus que de simples refuges.

Les cluzeaux sont des formes spécifiques d’abris troglodytiques où la notion de protection primait ! Dès le IXe siècle, ces grottes naturelles en hauteurs furent travaillées par la main de l’homme pour devenir de véritables habitats. Les villageois venaient s’y installer avec leur bétail, source de nourriture et de chaleur, en toute sécurité, échappant ainsi aux invasions normandes, aux pilleurs et aux brigands qui ravageaient leur contrée.

Le temps des fouilles

Les fouilles archéologiques successives ont mis au jour des marques bien visibles dans la roche, évoquant l’organisation architecturale de la vie quotidienne et les traces des éléments de défense et de protection. Des objets datant du IXe au XVIe siècle prouvent une occupation humaine et animale continue au fil des époques.
Une reconstitution partielle a été réalisée pour évoquer la vie “du Peuple des falaises” à l’intérieur de ces refuges. Découvrez les pratiques culinaires liées à la nourriture de base des campagnes depuis plusieurs siècles. Le Périgord est une terre généreuse à cet égard.
Vous pourrez également observer les vestiges du village médiéval dont la mémoire se lit dans la roche. Habitations troglodytiques qui se trouvent au pied du château de Commarque, à flanc de falaise, et forment l’appui du village médiéval du château en cours de fouilles. Ces habitations étaient situées entre 3 et 6 mètres plus bas, la vallée s’étant exhaussée au fil du temps.

Un site naturel protégé et classé, berceau des premiers hommes

Un site archéologique exceptionnel en Dordogne par son patrimoine paléolithique